Alfred BELA TOMO : « La demande de prorogation de deux années supplémentaires a été approuvée par les hautes instances du FIDA»

Partager

Le coordonnateur national du PEA-Jeunes explique les raisons du retard de 24 mois accusés par le financement des activités agropastorales des jeunes.

Dans le cadre du suivi-évaluation de ses activités, le PEA-Jeunes a accueilli du 02 au 13 décembre 2019, une mission conjointe composée du Fida et du gouvernement camerounais. Que peut-on retenir en substance de cette rencontre ?

Avant de répondre à cette question je crois qu’il est important de définir d’abord ce que c’est qu’une mission de supervision. C’est une mission conjointe FIDA-Gouvernement qui vient évaluer les avancées techniques et financières du programme au cours de l’année. Au début de chaque année, la plupart des projets sous financements conjoints au Cameroun, élaborent et font valider ce qu’on appelle un Plan de travail et de budget annuel en abrégé PTBA.

Ce PTBA décline de manière précise, toutes les actions qui seront menées tout au long de l’année et un budget y est assorti. Il faut préciser qu’un PTBA lui-même est validé par un comité de pilotage qui lui donne l’onction de dérouler les activités. Si le PTBA est élaboré et validé en début d’année, vous comprenez donc que la mission de supervision vient en fin d’année pour venir évaluer tout ce qui est consigné dans le PTBA en début d’année. Ce qu’il faut dire ici c’est que depuis

2020 pour ce qui concerne le FIDA, il ne s’agit plus d’une seule mission mais deux missions de supervision. Comment ça se passe exactement ?

La première mission de supervision qui s’organise au cours du mois de juin est appelée mission de supervision partielle et celle qui est organisée en fin d’année est appelée mission de supervision totale. Pour revenir à votre questionnement, la mission de supervision qui est organisée chaque année et qui vient évaluer les avancées techniques et financières du programme décide de la poursuite du programme ou pas. Si les résultats sont négatifs, alors la mission décide de l’arrêt du programme. Si les résultats sont jugés moyens, la mission formule quelques recommandations afin de permettre au projet d’amener des corrections qui s’imposent. Si la mission est parfaite, alors il n’y a aucune recommandation et le projet reçoit l’onction de continuer. En conclusion (rire), si le projet a continué en 2020, cela veut dire que les résultats ont été jugés satisfaisants par la mission de supervision.

Envisagez-vous déjà la phase 2 du programme?

L’accord de financement du Pea-Jeunes a été signé pour une durée de six ans à savoir de 2015 à 2021. L’accord de financement a été signé le 12 février 2015 et l’achèvement du programme est prévu le 31 mars 2021. Mais pour des raisons indépendantes de la performance du Pea-Jeunes, il y a eu une demande de prorogation du programme de la part du gouvernement camerounais de 24 mois. Ce qui conduira la clôture du programme, de mars 2021 à mars 2023, bien que la durée du programme soit de 06 ans, le cycle de financement était prévu en deux phases.

Tout simplement parce que la reconstitution du cycle de financement du Fida se fait de façon triennale. Il faut expliquer que, si un projet dure 03 ans, cela représente un cycle de financement, 05 ans c’est deux cycles de financement et si c’est 06 ans c’est toujours deux cycles de financement. Malheureusement, le second cycle de financement du programme a connu beaucoup de retard dans la mobilisation des fonds. Au cours de son conseil d’administration tenu en septembre 2017, le FIDA a mis à la disposition du Pea-Jeunes, sa seconde tranche de financement. Mais la mobilisation de cette seconde tranche a pris 24 mois de retard au niveau du gouvernement camerounais pour des raisons de réformes internes. Il y a eu la création du comité nationale de la dette qui n’existait pas et cela a créé d’énormes retards. Ce n’est que le 19 décembre 2019 que le Pea-Jeunes a vu effectivement le décret d’habilitation du président de la République permettant effectivement au Minepat (Ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire NDLR) de signer l’accord de la seconde tranche de financement et même à ce niveau. Je pense qu’il y a eu quelques incompréhensions simplement parce que la mobilisation d’une seconde tranche ne devrait pas être apparentée à un nouvel accord de financement. C’est pour cela que, conscient de ce que la cause ne revenant pas au PEA-Jeunes, le gouvernement a sollicité une prorogation correspondant à la durée de retard de mobilisation de la seconde tranche de financement.

Propos recueillis par Jean Daniel Obama/ L’Economie – n ° 096 Lundi 14 décembre 2020



2 commentaires

  • CHOUEGOUNG NGOUMPO

    Bonjour cher responsable.
    J’apprécie les efforts du gouvernement pour ce prolongement.

    Je suis très motivée à me formé et réalisé mon projet que je planifie depuis un long moment. J’ai pris la résolution de rentrée chez moi , après avoir perdue trop de temps à l’étranger.

    Alors qui peut se faire formé ?
    Quelle est la constitution des dossiers
    Les rentrée sont prévus à quelle moment

    Prière de me répondre si possible afin que je puisse avoir les détails. Cordialement . Whatsapps679357315

    • Administrateur

      Merci pour votre message cher Monsieur. A partir de vos coordonnées, nos équipes reviendront vers vous. En attendant, on vous conseil de bien prendre connaissance du fonctionnement et de la structuration du programme en consultant la documentation sur notre site web.

Laisser un commentaire

Traduire »