Engraissement des pourceaux : quand un rêve devient réalité!

Partager

Agent technicienne d’agriculture sortie de l’ETA de Dibombari, TAFADI LEKEFACK Nadine a profité de l’opportunité qu’offrait le PEA-Jeunes en investissant dans l’engraissement du Porc. Son rêve se réalise lorsqu’elle postule en 2017 et bénéficie d’une formation en 2018 à l’ETA de Dibombari.

Originaire de la ville de Dschang, elle a installé son projet à PK27, localité proche de Douala. En Mai 2019, elle démarre ses activités par un cheptel de 10 pourceaux. Pour elle, sa formation avec l’accompagnement du PEA-Jeunes a été très bénéfique car, avant, elle élevait de petits cheptels ; de là, elle a trouvé que l’activité était rentable et s’y est engagée. 

Ses activités quotidiennes consistent à nourrir les animaux très tôt le matin, dans l’après-midi et le soir. Ces bêtes sont dressées car à une certaine heure, elles ne mangent plus. Ce dressage permet d’éviter que des personnes malveillantes viennent les empoisonner. 

Elle livre auprès des Supermarchés dont Santa Lucia et la vente se fait par Kilogramme. Dans la vente d’un porc, dit-elle, on retire 10 Kg pour la Carcasse. Elle dispose d’un employé qui est le gardien de sa ferme puisqu’elle réside à Lendi, dans l’Arrondissement de Douala 5e (Akwa Nord).

Ses ambitions sont de croiser toutes ses truies pour agrandir son cheptel et de passer la commande de 4 autres porcelets. Dans le long terme, elle compte investir dans la vente des porcelets ; puisqu’elle dispose d’une truie gestante presqu’à terme.



4 commentaires

Laisser un commentaire

Traduire »